majeur


majeur

majeur, eure [ maʒɶr ] adj. et n.
XVIe ; cf. provenç. majer (XIIe); var. de maieur, maior, cas régime de maire (Xe); lat. major 2. mage, major
I
1 Adj. compar. Plus grand, plus important (opposé à mineur). La majeure partie : le plus grand nombre. En majeure partie : pour la plupart. — Relig. Ordres majeurs. Les causes majeures, celles dont le pape est seul juge. — Log. Terme majeur d'un syllogisme, et n. m. le majeur : le terme qui sert de prédicat à la conclusion (et qui a généralement la plus grande extension). La prémisse majeure, et n. f. (XIVe) la majeure, celle qui contient le majeur. — Mus. Intervalle majeur, plus grand d'un demi-ton chromatique que l'intervalle mineur. Seconde, tierce, sixte, septième majeure. Ton, mode majeur, où la tierce et la sixte au-dessus de la tonique sont majeures. Symphonie en si bémol majeur. N. m. Morceau en majeur. Tierce, quarte, quinte majeure : suite des trois, quatre, cinq cartes supérieures dans la même couleur. — N. m. (1907) Le majeur : le plus long doigt de la main. ⇒ médius.
2Par ext. Très important. primordial. Intérêt majeur. Pour des raisons majeures. « leur unique étude, leur préoccupation majeure » (Duhamel). essentiel. Cas de force majeure.
II(XIIe maire, maiour) Qui a atteint l'âge de la majorité légale. Héritier majeur. Fam. Il est majeur, il sait ce qu'il fait. Il est majeur et vacciné. Subst. Majeur incapable, interdit (assimilé au mineur).
Par ext. Peuple majeur, capable de se diriger lui-même ( maturité) .
⊗ CONTR. 1. Mineur. Petit; insignifiant.

majeur nom masculin Synonyme de médius. Grand terme dans un syllogisme. ● majeur (synonymes) nom masculin
Synonymes :
- médius
majeur, majeure adjectif (latin major) Qui est plus grand, plus considérable (par opposition à mineur) : La majeure partie. Qui est d'une grande importance ; capital, essentiel : Raison majeure. Souci majeur. Se dit d'un élément prépondérant dans la croûte terrestre. Se dit d'un intervalle dans lequel les notes extrêmes sont à leur distance maximale. ● majeur, majeure (expressions) adjectif (latin major) Accord parfait majeur, accord dont la tierce la plus grave est majeure. Gamme majeure, appellation courante de la gamme diatonique du mode majeur. Mode majeur ou majeur (nom masculin), mode dans lequel tous les intervalles formés à partir du premier degré sont majeurs ou justes. Ordres majeurs, diaconat, prêtrise et épiscopat. ● majeur, majeure (synonymes) adjectif (latin major) Qui est d'une grande importance ; capital, essentiel
Synonymes :
Contraires :
majeur, majeure adjectif et nom Qui a atteint l'âge de la majorité : Une fille majeure.majeur, majeure adjectif Qui est capable de se diriger lui-même, en raison de son degré d'évolution : Ce peuple est majeur.

Majeur, eure
adj. et n.
rI./r adj.
d1./d Plus grand. La majeure partie du territoire.
d2./d MUS Gamme majeure, dans laquelle la première tierce et la sixte sont majeures.
Ton, mode majeur, utilisant les notes de la gamme majeure (par oppos. à mineur).
d3./d JEU Tierce, quarte majeure: suite de trois, quatre cartes commençant par l'as.
d4./d Grand, considérable. Un intérêt majeur.
Cas de force majeure: événement qui n'a pas pu être évité.
d5./d Qui a atteint l'âge de la majorité légale. Un fils majeur.
rII./r n.
d1./d Personne arrivée à l'âge de la majorité légale.
d2./d n. m. Doigt du milieu, le plus long. Syn. médius.
d3./d n. f. LOG Prémisse d'un syllogisme contenant le grand terme (qui a la plus grande extension).
————————
Majeur
(lac) lac des Alpes centrales, que traverse le Tessin; 212 km². Il renferme, en Italie, les îles Borromées. Sa partie N. appartient à la Suisse (cant. du Tessin). Climat doux. Tourisme. Villes princ.: Locarno (Suisse) et Stresa (Italie).

⇒MAJEUR, -EURE, adj. et subst.
I. Adjectif
A. — 1. [Sert de compar. à grand] Plus grand, plus considérable, plus important. Anton. mineur. J'oubliais le second di.ain des Drolatiques, pour lequel j'ai encore deux contes à faire, dont l'un est le majeur du volume (BALZAC, Corresp., 1833, p. 252).
Expressions
La majeure partie. La plus grande partie, le plus grand nombre. La majeure partie du génie se compose de ces sortes de souvenirs (CHATEAUBR., Génie, t. 2, 1803, p. 135).
En majeure partie. Dans la plus grande partie, pour le plus grand nombre. Deux divisions du 6e corps dont les éléments étaient en majeure partie stationnés sur la Meuse (JOFFRE, Mém., t. 1, 1931, p. 184).
Domaines spéc.
JEUX. Tierce, quarte, quinte majeure. Suite des trois, quatre, cinq cartes les plus fortes d'une couleur. Synon. vieilli major. Une quinte majeure en trèfle, hein! elle est bonne, celle-là!... Trois rois, ils sont bons aussi (ZOLA, E. Rougon, 1876, p. 144).
LOG. Terme majeur (d'un syllogisme) et, subst., le majeur. Terme d'un syllogisme qui sert de prédicat à la conclusion (et qui a généralement la plus grande extension). Prémisse majeure et, subst., la majeure. Prémisse d'un syllogisme qui contient le majeur. Il [Grotius dans son livre de Jure Belli et Pacis] part d'ailleurs d'une majeure douteuse: la sociabilité de l'homme (CHATEAUBR., Essai Révol., t. 2, 1797, p. 245). Le syllogisme renferme trois termes: une proposition mère ou génératrice qu'on appelle majeure; une proposition instrument (...) une proposition engendrée (PROUDHON, Créat. ordre, 1843, p. 72):
1. Un animal est un être qui se meut sans cause extérieure. Un être qui se meut sans cause extérieure a des mouvements volontaires. Donc un être qui a des mouvemens volontaires est un animal. Et ensuite je puis prendre pour majeure cette proposition prouvée, et dire: Un être qui a des mouvemens volontaires est un animal.
DESTUTT DE TR., Idéol. 3, 1805, p. 19.
MAR. Voile majeure. L'une des voiles principales d'un bateau. Je portai au large ayant les quatre voiles majeures, tous les ris pris (Voy. La Pérouse, t. 2, 1797, p. 374).
MUS. Accord parfait majeur. ,,Cet accord [de première espèce] dont la tierce est majeure et la quinte juste s'appelle communément accord parfait majeur`` (RÉBER, Harm., 1949, p.8). Ton, mode majeur. Celui où la tierce et la sixte au dessus de la tonique sont majeures. Le mode majeur, réalisé sur la note ut, prise comme tonique (...) a une importance considérable dans la musique moderne (COMBARIEU, Mus., 1910, p.128). On adoptera, pour toutes les Gammes et tous les Arpèges Diatoniques (...) l'enchaînement alterné des 24 tons Majeurs et Mineurs (DUPRÉ, Improvis. orgue, 1925, p. 1).
Emploi subst. masc. Jouer en majeur. Il [le 10e Nocturne de Fauré] s'appuie sur le principe d'une lente montée pathétique qui aboutit à la sonorité magnifiée du majeur (CORTOT, Mus. fr. piano, 1930, p. 167).
Tierce majeure. Tierce composée de deux tons. Ils ne parlaient plus que de sujet et de contre-sujet, d'harmoniques et de sons résultants, d'enchaînements de neuvièmes et de successions de tierces majeures (ROLLAND, J.-Chr., Foire, 1908, p. 684).
RELIGION
Excommunication majeure.
Ordres majeurs. Prêtrise, diaconat (et sous-diaconat avant le Concile Vatican II). Un jeune homme (...) qui (...) se destine à devenir bientôt prêtre des Missions étrangères, vient de m'adresser, au moment de recevoir les ordres majeurs et de prononcer le voeu suprême, une lettre qui m'a beaucoup ému (COPPÉE, Bonne souffr., 1898, p. 69).
2. P. ext. D'une grande importance. Synon. capital, essentiel, exceptionnel, primordial. Empêchement, souci majeur; objection, raison majeure. Il est un intérêt majeur pour l'empereur et en même temps pour l'Europe, c'est d'établir la Pologne (LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 2, 1823, p. 215):
2. ... les races du nord plus proches de la sauvagerie barbare et qui avaient besoin pour se maîtriser de contraintes majeures, composèrent avec le protestantisme une religion nouvelle...
GAULTIER, Bovarysme, 1902, p. 122.
(Cas de) force majeure.
B. — 1. [À propos d'une pers.] Qui a atteint l'âge de la majorité légale (18 ans depuis 1974, 21 ans auparavant) ou qui est considéré comme majeur du fait de son mariage. Anton. mineur. Privation des Droits civils. 727. Sont indignes de succéder, et comme tels exclus des successions (...) L'héritier majeur qui, instruit du meurtre du défunt, ne l'aura pas dénoncé à la justice (Code civil, 1804, p. 133). Isabelle (...) étant, du fait de son mariage, considérée comme majeure, la royauté revenait à la jeune femme, c'est-à-dire à son mari (GROUSSET, Croisades, 1939, p. 308).
2. P. anal. [À propos d'un peuple] Qui est capable de se diriger lui-même parce qu'il est parvenu à un degré d'évolution suffisant:
3. ... il est certain que les nations possèdent très inégalement la capacité d'user de cette arme [l'investissement et l'innovation]. Pour l'atome, c'est d'une évidence éclatante et gênante; un président du Conseil a pu parler de nations majeures et de nations mineures à cet égard.
PERROUX, Écon. XXe s., 1964, p. 505.
II.Subst. masc. Le troisième et le plus grand des doigts de la main. Synon. médius. Des taches noires sur l'index et le majeur de la main droite (BUTOR, Modif., 1957, p. 68).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. I. 1. Ca 1354 philos. subst. fém. majour (Modus et Ratio, éd. G. Tilander, § 118, vers 299; v. aussi GACE DE LA BUIGNE, Romans des deduis, éd. Åke Blomqvist, 6110: majeur); 1680 majeure (RICH.); 2. 1377 mus. adj. majeur (GACE DE LA BUIGNE, op. cit., 8090); 3. a) 1540 adj. substantivé «supérieur, plus grand» (Amadis de Gaule, éd. H.Vaganay, livre I, Prologue du traducteur, t. 1, XII, 25); 1564 la maieur partie «la plus grande partie» (THIERRY); 1596 la majeure partie (HULSIUS); 1636 excommunication maieure (MONET, s.v. excommunication); 1701 relig. ordres majeurs (FUR.); b) 1690 jeu tierce majeure (FUR.); 1907 subst. masc. majeur «doigt du milieu ou médius» (Nouv. Lar. ill. Suppl.); 4. 1690 adj. «d'une importance exceptionnelle» force majeure (FUR.). II. 1549 dr. adj. et subst. maieur «(celui) qui par son âge atteint la plénitude de ses droits» (EST.). Empr. au lat , comparatif de magnus «grand par la quantité, la force ou l'âge», «important», att. en lat. médiév. comme adj. «qui a atteint l'âge de la majorité» (1225 ds LATHAM), subst. terme de philos. (av. 1250, ibid.). Il est difficile de préciser le moment où la consonne intermédiaire a été prononcée car le i consonantique est écrit i jusqu'au XVIe s. (v. BRUNOT t.1, p. 486 et t. 2, p. 122) et le fr. du Moyen Âge a une forme maieur, v. maire et maïeur, qui possède à côté du sens principal «plus grand» des sens du lat. tels que «les anciens» majores (VIe s. ds BLAISE Lat. chrét.); 3 b att. sous la forme (tierce) major (de 1661: MOLIÈRE, Fâcheux, II, 2, 318 à 1878 Ac.) serait un empr. à l'esp. (tercera) mayor (ds AL., s.v. tercera, s.d.). Fréq. abs. littér.: 802. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 1021, b) 587; XXe s.: a) 1279, b) 1454. Bbg. REINH. 1963, p.303.

majeur, eure [maʒœʀ] adj. et n.
ÉTYM. XVIe; cf. provençal majer, XIIe; var. de maieur (→ Maïeur), cas régime du lat. major. → 2. Mage, major, majorité.
———
I
1 Adj. compar. Plus grand, plus important (opposé à mineur).(1564). || La majeure partie : le plus grand nombre (→ Germen, cit. 2). || En majeure partie (→ Généalogique, cit. 2) : pour la plupart.
(1701). Relig. || Ordres majeurs. || Excommunication majeure. || Les causes majeures, celles dont le pape est seul juge.
(XXe). Log. || Terme majeur d'un syllogisme, et, n. m., le majeur : le terme qui sert de prédicat à la conclusion (et qui a généralement la plus grande extension). || La prémisse majeure, et, n. f. (XIVe), la majeure, celle qui contient le majeur (→ Conclusion, cit. 5).
Mar. || Voiles majeures : voiles basses qui sont établies sur les mâts majeurs (grand mât, mât de hune et mât de misaine).
1 L'ourque continuait éperdument sa course. Ses deux voiles majeures surtout faisaient une fonction effrayante.
Hugo, l'Homme qui rit, I, II, VIII.
Mus. || Intervalle majeur, plus grand d'un demi-ton chromatique que les intervalles mineurs, en parlant des intervalles « susceptibles de variation » (Rousseau).(1690). || Seconde, tierce, sixte, septième majeure. || Ton, mode majeur, où la tierce et la sixte au-dessus de la tonique sont majeures. || Gamme majeure. || Ut majeur et son relatif mineur. || Symphonie en si bémol majeur.N. m. || Morceau en majeur.
2 (…) la tierce, la sixte et la septième, diffèrent toujours d'un demi-ton du majeur au mineur (…) Ainsi la tierce mineure a un ton et demi, et la tierce majeure deux tons (…)
Majeur se dit aussi du mode, lorsque la tierce de la tonique est majeure, et alors souvent le mot mode ne fait que se sous-entendre. Préluder en majeur, passer du majeur au mineur, etc.
Rousseau, Dict. de musique, Majeur.
Géom. || Arc majeur d'un cercle.
(1690). Cartes. || Tierce, quarte, quinte majeure : suite des trois, quatre, cinq cartes supérieures dans la même couleur.
2 (1690). Très grand, très important. Considérable, exceptionnel, important (avec quelques subst.). || Force majeure; cas de force majeure (→ Avarie, cit. 5; censé, cit. 3). || Empêchement (cit. 2) majeur; ennui majeur, insurmontable. || Tâche majeure (→ Endormir, cit. 10). || Soin majeur (→ Largesse, cit. 2), principal. || Intérêt majeur.
3 De toutes les réalités majeures de l'esprit, il se fait des images vives, capricieuses, difformes.
G. Duhamel, Défense des lettres, II, IV.
4 (…) leur unique étude, leur préoccupation majeure (…)
G. Duhamel, Salavin, III, XVII.
———
II (XIIe, maire, maiour). Personnes. Qui a atteint l'âge de la majorité légale (→ Électeur, cit. 2). || Fille majeure (→ Cultiver, cit. 4). || Héritier majeur.Fam. || Il est majeur, il sait ce qu'il fait (→ N'avoir pas besoin de tuteur).N. || Un majeur, les majeurs (→ Étude, cit. 52). || Majeur incapable, interdit (assimilé au mineur). → Fureur, cit. 2.
(XXe). Par ext. || Peuple majeur, capable de se diriger lui-même.
5 Dans les climats chauds (…) les passions se font plus tôt sentir (…) on s'y marie de meilleure heure : on y peut donc être majeur plus tôt que dans nos climats d'Europe. En Turquie, la majorité commence à quinze ans.
Montesquieu, l'Esprit des lois, V, XV.
6 Leurrées de respects apparents, dans une servitude réelle; traitées en mineures pour nos biens, punies en majeures pour nos fautes (…)
Beaumarchais, le Mariage de Figaro, Préface.
7 — (…) Attends quinze jours, et je ne te gênerai plus, si c'est ça que tu demandes. Oui, dans quinze jours, j'aurai vingt et un ans, je filerai. — Ah ! tu veux être majeure, ah ! c'est donc ça que tu as calculé, pour nous faire des misères ! (…)
Zola, la Terre, IV, V.
———
III
1 N. m. pl. (V. 1120). Vx (langue classique). || Les majeurs : les ancêtres.
2 N. m. (1907, Larousse). Le doigt le plus long. Médius.
CONTR. Mineur. — Insignifiant, petit.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • majeur — majeur, eure (ma jeur, jeu r ) adj. 1°   Plus grand. La majeure partie. 2°   En matière ecclésiastique, ordres majeurs, la prêtrise, le diaconat, le sous diaconat, par opposition aux quatre ordres mineurs.    Causes majeures, celles dont le pape… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • majeur — Majeur, Maior. Un majeur et usant de ses droicts, Homo sui iuris. B. Estre majeur, ou devenir majeur, Venir à ses droicts, In suam tutelam venire, Peruenire ad annos suae tutelae. B. Il se faut relever dedans les XXIX. ans, ou dedans quatre ans… …   Thresor de la langue françoyse

  • majeur — MAJEUR, [maj]eure. adj. Qui a atteint l âge porté par les loix du pays, pour user & joüir de ses droits, & pour pouvoir contracter valablement. Il ne faut avoir que vingt ans pour estre majeur en Normandie on n est majeur à Paris qu à vingt cinq… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • majeur —   [ma ʒœːr, französisch], Musik: maggiore. * * * ma|jeur [ma ʒø:ɐ̯; frz., < lat. maior, ↑Major] (Musik): frz. Bez. für Dur …   Universal-Lexikon

  • majeur — фр. [мажэ/р] major англ. [мэ/йдже] 1) мажор, мажорный 2) бол. интервал, напр. б. терция и т. д …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • MAJEUR — EURE. adj. comparatif Qui est plus grand, plus important, plus considérable. La majeure partie.   En Matière ecclésiastique, Ordres majeurs , La prêtrise, le diaconat, le sous diaconat, par opposition Aux quatre ordres mineurs. Excommunication… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Majeur — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Majeur », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Le mot majeur (du latin major) possède… …   Wikipédia en Français

  • majeur — ma|jeur [ma ʒø:ɐ̯] <aus fr. (ton) majeur, eigtl. »größerer (Ton)«, dies aus lat. maior, vgl. 1↑Major> franz. Bez. für Dur (Mus.); Ggs. ↑mineur …   Das große Fremdwörterbuch

  • majeur — an. MAJEU / major, RE, E (Albanais.001 / Villards Thônes). A1) être majeur, pubère : étre d âjo <être d âge> (Saxel), avai l ajo (001) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • majeur — ma|jeur 〈[maʒœ:r] Musik〉 Dur; Ggs.: mineur [Etym.: frz., »größer«] …   Lexikalische Deutsches Wörterbuch


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.